L’unité de recherche et d’intervention sur les Traumas et le Couple s’intéresse

aux traumas interpersonnels

Les taux de traumas interpersonnels (violence et mauvais traitements durant l’enfance, agression sexuelle, trauma complexe et polytrauma, etc.) sont alarmants, touchant autour de 70% des gens. Les victimes sont à risque de revictimisation et de souffrir d’une constellation de problèmes sévères et persistants à l’âge adulte

Plus

à la relation de couple

Bien qu’une majorité d’adultes souhaite vivre une relation amoureuse satisfaisante, l’instabilité, la détresse conjugale, les difficultés sexuelles et la violence au sein de relations intimes sont courantes. Les expériences de traumas en enfance peuvent laisser des traces particulièrement durables sur le fonctionnement psycho-relationnel à l’âge adulte.

Plus

Vous êtes sexologue psychothérapeute ? Participez à notre étude en ligne sur les facteurs favorisant la pratique de la sexothérapie au Québec

 

Comprendre les liens entre les traumas et la santé du couple

L’expérience de traumas interpersonnels à l’enfance peut interrompre le développement normal et altérer l’acquisition usuelle des capacités du soi, qui en retour perturbent la santé psychologique et relationnelle. Les capacités du soi se regroupent selon une typologie tripartite : développement... suite

Confronté à un trauma interpersonnel, l'individu se retrouve typiquement en état d'urgence, avec une activation des systèmes biologiques associés à la survie, une grande anxiété et un rétrécissement de sa capacité de présence attentive à son monde intérieur et au monde extérieur, au profit de... suite

Une surreprésentation des styles d’attachement insécurisant est observée chez les survivants de traumas interpersonnels subis durant l’enfance. Notre modèle (Godbout et collaborateurs, 2006, 2007, 2009) stipule que les traumas interpersonnels vécus en enfance risquent de mener au développement... suite