Projet BAVAC

L'abus sexuel, ça arrive aussi aux garçons.

Au Québec, un garçon sur dix est victimes d'agression sexuelle avant l'âge de 18 ans. En raison des tabous sociaux associés à cette problématique, les hommes survivants d'agression sexuelle en enfance (ASE) prennent en moyenne plus de 40 ans avant de parler de l'agression subie, et rares sont les services qui sont prêts à les accueillir une fois ce dévoilement fait. En partenariat étroit avec le Centre d'intervention en abus sexuels pour la famille, la professeure Martine Hébert et le professeur Jean-Martin Deslauriers, l'équipe de TRACE a mis en place une intervention thérapeutique de groupe pour les hommes victimes d'ASE.

Né du projet Momentum, le projet Moment'Hommes victimes d'ASE a pour objectif de documenter les enjeux des hommes victimes d'ASE, de documenter l'éventail des pratiques existantes pour ces hommes, et de tester l'efficacité de ces services en partenariat avec des organismes communautaires québécois. Le projet vise également à développer et à diffuser du matériel permettant de sensibiliser et d'informer la population des réalités et des besoins des hommes victimes et de favoriser un réseautage et le partage d'information entre les différents organismes qui rencontrent des hommes victimes d'ASE, les chercheurs, les cliniciens et le grand public.

Ce projet a permis la mise en place du Collectif national sur la victimisation sexuelle au masculin (CNVAM), ainsi que la diffusion de notre première capsule vidéo de sensibilisation.

Le projet est financé par le ministère de la Justice du Québec.